RĂ©flexions

Devant cet organisme sans vie, certains parlent de fin définitive. Mais la mort n`est que le nécessaire abandon d`une enveloppe, afin de passer sur un autre plan.

Tant que nous existons la mort n`est pas, et quand la mort est là nous ne sommes plus. La mort n`a, par conséquent, aucun rapport ni avec les vivants ni avec les morts, étant donnée qu`elle n`est plus rien pour les premiers et que les derniers ne sont plus.

La vie des morts consiste dans le souvenir des vivants.

La vie humaine est semblable à un chemin dont l`issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d`avancer toujours.

La vie porte la mort, et se maintient dans la mort même, qui est la vie de l’esprit.

La mort n`est pas un événement de la vie. On ne vit pas la mort. Si l`on entend par éternité non la durée infinie mais l`intemporalité, alors il a la vie éternelle celui qui vit dans le présent. Notre vie n`a pas de fin, comme notre champ de vision est sans frontière.

Quand on sait que la mort est là, la vie prend toute son importance.

À la perte de ceux qu`on aime, c`est moins leur vie qui nous échappe que leur mort qui nous envahit.

Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants.

Faire un don

Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants.